Maintenir la qualité nutritionnelle des repas et mieux informer les parents

Notre restaurant scolaire répond à une double exigence : maintenir la qualité nutritionnelle des repas et mieux informer les parents, notamment sur les questions liées à la sécurité alimentaire. Notre école est aussi un lieu privilégié d'éducation au goût, à la nutrition et à la culture alimentaire.

Programme national nutrition santé

Notre restaurant scolaire, managé par Nicolas Laporte, notre chef cuisinier, s'est inscrit dans la démarche des nouvelles recommandations nutritionnelle du décret de 2011 et du GEMRCN (Groupement d'Etude des marchés de restauration Collective et Nutrition) depuis 2012, avec l'aide d'une diététicienne. Le GEMRCN a pour fonction d'aider les acheteurs publics à élaborer leur cahier des charges et leurs contrats et plus précisément d'établir les règles techniques nécessaires à la commande publique de denrées alimentaires et de restauration.

Notre restaurant scolaire s'inscrit dans le PNNS (programme national nutrition santé) pour lutter contre la montée continue de l'obésité et des pathologies liées à une mauvaise nutrition avec notamment son opération un fruit à la récré.

Produits frais, et les circuits courts

Les repas sont confectionnés à 85% à base de produits frais, et les circuits courts pour la fourniture des denrées sont favorisés.

Favoriser le bien être

Enfin, "Favoriser le bien être, la santé, la maturité, l'épanouissement, l'intégration et l'expression de joie de l'enfant", est un objectif opérationnel fort de notre PEDT, où le bien manger et le bien bouger sont deux éléments prioritaires.

Principes généraux

L'alimentation d'un enfant d'âge scolaire est essentielle pour sa croissance, son développement psychomoteur et ses capacités d'apprentissage. Elle doit être équilibrée, variée et répartie au cours de la journée :

  • 20 % du total énergétique le matin,
  • 40 % au déjeuner de midi,
  • 10 % à quatre heures
  • et 30 % le soir.

Le temps du repas est l'occasion pour les élèves de se détendre et de communiquer. Il doit aussi être un moment privilégié de découverte et de plaisir.

Organisation

Deux services sont assurés : De midi à 12H45 pour les maternelles et CP et de 12H45 à 13H30 pour les primaires. Environ 200 couverts sont servis journellement.  Les repas dits " spéciaux " c'est à dire " régime particulier par exemple sans gluten" sont confectionnés par l'UCR et acheminé par nos soins avec un véhicule réfrigéré.

Préserver l'équilibre alimentaire

La fréquence de présentation des plats est respectée afin de préserver l'équilibre alimentaire selon les principes suivants :

  • Proposition de quatre ou cinq plats à chaque déjeuner ou dîner, dont nécessairement un plat principal comprenant une garniture, et un produit laitier
  • Respect les exigences minimales de variété des plats servis
  • Mise à disposition des portions de taille adaptée
  • Définition de règles adaptées pour le service de l'eau, du pain, du sel et des sauces

Aucune collation n'est organisée à l'école élémentaire, hors opération un fruit à la récré. La consommation d'aliments par les élèves pendant les récréations relève du choix des parents. Il est de leur responsabilité de veiller à préserver l'équilibre alimentaire en privilégiant la consommation d'un fruit ou d'une barre céréalière.

Respect des règles d'hygiène, de sécurité

Nous veillons au respect des règles d'hygiène, de sécurité, et notre restaurant scolaire est régulièrement contrôlé par un laboratoire, en plus des contrôles opérés par les services vétérinaires. C'est le choix opéré par notre collectivité pour optimiser la sécurité alimentaire.
L'éducation nutritionnelle à l'école doit être reliée à la vie sociale et tenir compte de la diversité des modèles dans les différentes cultures. Le goût s'apprend, s'éduque, s'acquiert dans le temps. Il peut être le point de départ pour toutes une série d'activités :

  • Organisation d'animations dans le cadre d'ateliers de découverte ;Valorisation du patrimoine culinaire ;
  • Promotion des produits de bonne qualité ;
  • Découverte des odeurs, des saveurs, des épices et des essences ;
  • Ateliers de cuisine dans le cadre des TAP

En conclusion, la qualité nutritionnelle, l'hygiène alimentaire reste une exigence prioritaire de notre chef cuisinier et de notre collectivité