Compostage

Compostage
Récupérer son composteur.

Le SIETOM propose gratuitement un kit de compostage à tous les foyers volontaires de son territoire pour composter leur bio déchets.

Pour cela deux façons de pouvoir le récupérer :

- Visionner un tutoriel de sensibilisation à la pratique du compostage et s'inscrire pour récupérer le composteur en cliquant sur le lien ci dessous

https://youtu.be/cLgK9KWfPV4

- Suivre une sensibilisation d'environ 1h30 au compostage (gratuite et organisée par le SIETOM et son partenaire l'association Compost Landes).

Ouvert à toutes les personnes volontaires résidents sur le territoire du SIETOM, en possession ou non d'un composteur, ce temps d'échange propose de conforter les connaissances et les compétences de chacun.

Tout primo acquéreur se verra remettre gratuitement un composteur et un bio seau en plastique recyclé  à condition d'avoir réalisé cette sensibilisation.

Les ateliers sont effectifs pour un nombre de participants compris entre 8 et 12 personnes.

Vous trouverez ci dessous le lien pour vous inscrire pour l'année 2024 (1er trimestre)

https://www.evalandgo.com/f/101350/4pPNg93hRF7YspgKJgLeTL

Le SIETOM bénéficie d'un soutien financier du Conseil Départemental et du Conseil Régional pour l'achat de kit de compostage que nous remettons gratuitement à nos usagers.

Tri à la source des biodéchets au 1/01/24

Au 1er janvier 2024, les restes alimentaires et les déchets verts disparaissent de notre poubelle d’ordures ménagères.

Que l’on soit gros producteurs ou petits ménages, au 1er janvier 2024, nous serons tous tenus de trier à la source nos biodéchets.

 Les biodéchets, c’est quoi ? Que dit la loi ?

Les biodéchets se composent :

  • des déchets alimentaires dits « de cuisine et de table »,
  • des déchets de parc et de jardin dits « déchets verts » comme les tontes de pelouse, les feuilles mortes, ou encore les tailles de haies.

La loi du 12 juillet 2010, dite loi Grenelle 2, a instauré une obligation de tri à la source et de valorisation des gros producteurs de biodéchets. La loi française pour la croissance verte et la réglementation européenne rendent quant à elles obligatoire la gestion séparée des biodéchets pour tous dès le 31 décembre 2023.

Pourquoi trier ?

Les biodéchets représentent 1/3 du poids de nos poubelles d’Ordures Ménagères

Nos déchetteries réceptionnent près de 14 000 tonnes de déchets verts par an.

Aujourd’hui encore considérés comme des déchets à évacuer, ils peuvent devenir de véritables ressources en apportant les éléments nécessaires au développement de la plante et à l'entretien ou l'amélioration de la vie du sol.

Comment procéder ?

Pour réduire les restes alimentaires, par exemple, on peut établir une liste de courses en fonction des menus imaginés pour la semaine, ajuster les proportions au nombre de convives, cuisiner les restes,…

 Pour favoriser le retour au sol des végétaux consommés, produits ou jetés, plusieurs solutions s’offrent à nous en fonction de notre habitat :

  • Gérer ses biodéchets quand on habite en maison :
    est probablement encore la solution la plus répandue en milieu rural qui consiste à déposer ses biodéchets dans un coin du jardin
  • La récupération des branches pour réaliser des haies sèches ou du broyat intéressant pour le paillage
  • La tonte de gazon uniformément étalée se décompose naturellement en engrais vert et fertilise la pelouse qui pousse plus forte et plus belle
  • L’aménagement d’un potager en lasagnes est une technique de jardinage sans labour de plus en plus populaire qui utilise des couches de matériaux compostables, notamment des déchets de cuisine, du carton, du marc de café, ainsi que de nombreux autres matériaux.
  • Composter lorsque l’on habite en immeuble ou dans un logement sans espace vert :
    s’installe de préférence en intérieur car les vers préfèrent des températures constantes (ni trop chaudes, ni trop froides). Ils se nourrissent d’épluchures pour produire un lombricompost et un lombrithé (liquide brun très riche en minéraux, oligo-éléments et autres éléments nutritifs) qui sont d’excellents fertilisants.
  • Le bokashi permet la décomposition des biodéchets par fermentation grâce à l’ajout d’un inoculent. Comme le lombricomposteur, le bokashi doit être muni d’un robinet solide au fond pour vider périodiquement le thé de bokashi.

Que propose le SIETOM ?

Face à ces nouvelles règlementations, le SIETOM renforce ses actions passées d’équipement en kit de compostage pour tout habitant du territoire qui suit une sensibilisation. Les sessions s’organisent sur tout le territoire et sont accessibles via un formulaire d’inscription en ligne ici. Pour les usagers ne pouvant installer des composteurs à domicile, le SIETOM se rapproche de communes pour proposer une solution de compostage partagé.

Par ailleurs, des sessions de broyage des déchets verts sont organisées sur les communes demandeuses et peuvent être ouvertes aux habitants.

Pour tout renseignement, contactez-nous www.sietomdechalosse.fr

Biodechets une ressource à valoriser